Étude de cas : La DMLA Exsudative ou « humide »

Cette forme de DMLA appelée Exsudative ou « humide » est la plus sévère.

Son nom est dû à la présence de sang entre les couches plus profondes de la rétine.

Suite à un processus anormal de neovascularisation choroïdal, de nouveaux vaisseaux commencent à se développer sous la rétine. À cause de ce processus anormal et aussi à une membrane de Bruch affaiblie par l’existence des drusens, ces vaisseaux arrivent à pénétrer la rétine provoquant de petites hémorragies qui séparent les différentes couches rétiniennes.
Ces hémorragies et exsudats mettent également en cause le fonctionnement des photorécepteurs de façon rapide et irréversible, empêchant que l’information visuelle soit correctement transmise à notre cerveau.

dmla-humide

Même si la DMLA exsudative peut apparaitre de façon spontanée, elle est presque toujours précédée par une DMLA atrophique.

 

Pour aller plus loin : Qu’est ce que la Prophylaxie ?